logo ujls UNION JUIVE LIBERALE DE STRASBOURG
The Strasbourg Reform Jewish Community
Die Strassburger Liberale Jüdische Gemeinde
membre de la Fédération du Judaïsme Libéral Francophone
contact: ujls@free.fr
le sens de la fête

pessah pourim souccot chavouot hanouka tou-bi-chevat rosh-hashana kippour

POURIM

Pourim est une fête très joyeuse : on s’amuse, on se déguise, on fait du bruit, et on boit en souvenir de la reine Esther qui sauva les Juifs de Perse. C’était le 14 Adar.

L’histoire se situe en Perse au 5° siècle avant notre ère. Le roi Assuérus en colère contre sa femme la reine Vashti la répudia et choisit une nouvelle reine parmi les plus belles femmes de tout son royaume. C’est ainsi qu’une jeune femme juive, Esther, devint l’épouse du roi de Perse. Sur les conseils de son oncle Mordekhaï, elle prit soin de cacher son identité juive.

Le premier ministre du roi Haman haïssait Mordekhaï car il refusait de

s’agenouiller devant lui. Il décida de tuer Mordekhaï et du même coup de faire massacrer tous les Juifs de Perse. Sous le fallacieux prétexte que les Juifs n’obéissaient pas aux décrets du roi, il obtint de ce dernier l’autorisation de massacrer tout le peuple Juif.

Esther demanda alors à tous les Juifs de jeûner pour elle afin de la soutenir et s’en alla voir le roi pour dénoncer l’odieux complot de Haman. Assuérus fit pendre Haman, annula son décret, et autorisa les Juifs à se défendre contre quiconque les attaquerait.

Nommé ministre à la place de Haman, Mordekhaï décida que l’on célébrerait chaque année une grande fête pour se remémorer le jour où les Juifs de Perse furent sauvés.

Cette histoire est racontée dans un des livres du Tanakh : la Méguilat Esther (Rouleau d’Ester). On l’appelle ainsi car à la synagogue on le lit sur un parchemin enroulé sur un manche de bois. On a coutume de faire beaucoup de bruit pour couvrir le nom de Haman à chaque fois qu’il est prononcé : on tape des pieds, on hue, on utilise des raachanim (crécelles). Le nom de Haman apparaissant 54 fois dans la Méguila, cela fait donc beaucoup de bruit !

Ce nom que nous rejetons par nos bruits, représente tous les méchants, les dictateurs, les antisémites passés, présents, et à venir. C’est une manière de leur dire : ’’ Nous sommes là, nous existerons toujours, nous ne nous laissons pas faire ! ‘’.

LES MITZVOT DE POURIM

Le jour de Pourim nous devons accomplir 4 Mitzvot :